08/05/15LuxeyLe cercle de Luxey
09/05/15Capbretonau Circus (avec Sélénite)
27/06/15Le Tourneaux chantiers de tramasset (avec au pays des matins calme)
29 & 30/06/15Talencerésidence de travail à Rock et Chanson
12/08/15Bordeauxen solo à l'Iboat
21/11/15Capbreton Release Party au Circus
03/12/15Merignac (en solo) premiere partie de Bertrand Belin
21/01/16Bordeaux Festival Bordeaux Rock (quartier libre 20H30)
29/04/16BordeauxBt St michel
09/06/16RennesQuincaillerie Générale (solo)
29/06/16BordeauxHouse club (avec "Jp Harris and the Tough Choices" )

Hectory oeuvre dans la "folk rampante", rampante, peut-être mais le port altier.

TETE HAUTE

« Où sont mes William Blake ? », chante Hectory. Cela donne sans doute une idée du capharnaüm dans lequel il prétend vivre, en plus de trahir une certaine préciosité : qui, franchement, allongé sur son lit, revient sur ses piles de pré-romantiques anglais, « harcelé par les lectures venimeuses » ? Hectory est le groupe de Gregory Desgranges (anciennement Arcahuetas). D'entrée de jeu, le garçon se déclare obsédé par « les vieux blues terreux », qui lui ont laissé une marque aussi forte que ses « premières gorgées de rhum ». Dobro de bluesman terreux, donc, ou demi-caisse à puissant vibrato : armé de ses guitares acoustiques, on sent qu'il a l'âme solo. Il sait aussi faire éclairer ses ténèbres, se laissant rejoindre par d'excellents accompagnateurs (batterie, basse, piano électrique). A ce jour, seul est sorti un premier EP (« Tête Haute »). Hectory et sa garde prennent le temps (« on se fabrique un son commun »), avec, à l'horizon de l'automne, un album complet, au nom déjà trouvé : « La Gloire des Faisants ».

Guillaume Gwardeath, Junkpage n°26 septembre 2015